dimanche 15 février 2009

La bataille de Karmostadt

Monté sur un promontoire, Fabrab Longue-jambes regardait sa tribu avancer dans la plaine en contrebas. Cela faisait sept jours qu'ils s'étaient éloignés du reste de la horde Ogre dans l'espoir de trouver plus facilement du butin mais cette contrée désolée ne renfermait rien qui puisse les rassasier. Les Ogres se plaignaient de la faim. Le dernier hameau pillé avait juste permis de nourrir les femelles et les ogrillons.

Un paysan terrifié lui avait qu'ils étaient sur les terres du Seigneur des Morts, un guerrier immortel des temps anciens.

Fabrab se tourna vers l'est et vit au loin un village cossu. Sa tribu allait enfin manger!

Son front se plissa lorsqu'il distingua, de l'autre côté du village, des rangs de guerriers sortir de terre et se dsiposer en ordre de bataille. Ainsi, le Seigneur des Morts venait l'affronter.

"Nous verrons si il est vraiment immortel...." se dit l'Ogre en saisissant sa massue et en descendant rejoindre les siens.







La bataille a opposé les ogres de mon ami Kharpov à mes comtes-vampires. Nos armées se sont déployées de part et d'autre du village. On trouvait, de gauche à droite, des Ventre durs, un Lance ferraille, des Buffles et des Crache-plombs. En face, j'alignais deux unités de Squelettes, des Gardes des cryptes, un Varghulf et des Goules.


Nos deux armées s'élancèrent l'une vers l'autre.....enfin, la mienne s'élança moins vite vu que je comptais d'abord renforcer mes rangs avec des invocations de Squelettes. Dès le début, le Boucher ogre explosa, victime d'un fiasco. Ahhhh....la chance légendaire de Kharpov (il fallait faire trois "1" d'affilé....il en a fait cinq!). Le Lance-ferraille connut son seul moment de gloire de la partie en abattant deux Squelettes.


Vu que nous étions entre adeptes de la finesse, il était fatal qu'on en arrive rapidement aux mains. Sur la gauche, les Ogres furent chargés par les Goules qui remportèrent le combat et les mirent en fuite. Le Tyran se jeta sur le Varghulf et n'en fit qu'une bouchée tandis qu'au centre une charge des Gardes des cryptes mettait les Buffles en déroute. Voyant cela, le Lance-ferraille gnoblar prenait lui aussi la fuite.

Un Cannibale, attiré par le carnage apparaissait sur mon flanc gauche et semblait décidé à s'en prendre à mon Nécromancien. Heureusement, une unité de Squelettes partie pour une hypothétique prise de flanc se trouvait là. Le magicien trouva refuge dans ses rangs. Le Cannibale en profita pour charger l'unité et un long, trés long combat indécis s'engagea (les deux unités sont indémoralisables et les Nécromancien peut fire revenir à la vie les Squelettes tués).

Au centre, après avoir longtemps tergiversé, impressionné qu'il était par la puissance de leurs tirs, mon Vampire se décida finalement à charger les Crache-plombs à la tête d'ue unité de Squelettes. La chance hallucinante de Kharpov lui fit rater son tir de contre-charge et les mort-vivants massacrèrent les ogres en déroute.

Dans un ultime baroud d'honneur, le Tyran se jeta sur les Gardes des cryptes qui revenaient victorieux vers le centre du village. Après un bref combat, il fut mis en fuite.

Il ne restait plus à l'armée des morts qu'à régler le compte du Cannibale qui continuait à combattre au milieu d'une horde de Squelettes et de Zombies.

Merci à Kharpov pour cette belle bataille! J'ai apprécié sa tenacité, son fair-play et son humour.

Vous trouverez son compte-rendu, dont j'ai honteusement copié les photos, sur le blog de la ludothèque de Rabastens. On se retrouvera bientôt pour la revanche..... à 1500pts cette fois!

http://www.tigresbengale.canalblog.com/

J'oubliais: suite à l'apparition de quelques commentaires qui se sont avérés être des publicités, j'ai mis en place un système de modération. Ne vous inquiétez donc pas si votre commentaire n'apparait pas tout de suite, il me faut juste le temps d'en autoriser la publication. Merci de votre patience et de votre compréhension!

1 commentaire:

kharpov a dit…

Beau compte rendu mais la revanche de l'ogre va résonner dans les plaines de sylvanie , tremblez les morts ! la chance va tourner , ( je n'ai jamais vu un nombre de 1 aussi important de totue ma longue vie )