dimanche 6 décembre 2009

J'étais à Mount Jackson (3)

Après un nuit terrible dans le froid et la pluie, réveil à sept heures. C'est pas grave, je dormais pas.... On se rassemble en silence pour le "fall in". Ce n'est pas une parade, juste un appel. On a donc des soldats en sack coat, en manteaux, en bonnet de nuit, avec des couverturs sur le dos. Bref, l'armée du Potomac au réveil après une nuit à la dure ressemble assez à un groupe de clochards.

http://news.webshots.com/photo/2030140650100906774DbWnKZ">Normandie Camp, novembre 2009

Les gradés donnent les consignes: pas le temps de faire chauffer le café, deux hardtacks par homme et on part attaquer les sudistes. Vu la déroute de la veille, la nouvelle fait plaisir à tout le monde.
Le jour se lève à peine et, dans le petit matin froid, on s'équipe avant de se mettre en route. Sans un bruit, nous nous disposons dans la plaine en contrebas du camp rebelle. Ils sont réveillés mais ne semblent avoir rien remarqué.


L'assaut commence! Un groupe attaque par le chemin menant au camp tandis que quelques hommes (dont je fais partie) restent en bas pour les couvrir et empêcher une sortie.
Nos hommes sont copieusement reçus par les tirs ennemis et l'attaque par le chemin finit par piétiner. Au bout d'un moment, nous essayons donc autre chose et on profite du fait que les confédérés soient distrait par cette attaque pour se lancer sur la pente recouverte de fougères à l'assaut de leur camp.
Là aussi, la progression est difficile et nous finissons par nous retrouver bloqués avec des pertes qui montent.
Notre officier se décide donc à ordonner le repli. Nous nous redéployons en tirailleurs dans la plaine et commençons à bâtir des barricades de troncs d'arbres en prévision de la riposte sudiste.
Celle-ci tarde à venir et nous échangeons quelques tirs à longue distance. A défaut d'avoir pris leur camp, on les a réveillé en beauté et on leur a mis une belle pression dès le matin. C'est pas si mal......

Normandie Camp, novembre 2009">

Mais voilà que ça bouge dans le camp confédéré. Un groupe descend sur notre flanc gauche tandis qu'un autre lace un assaut de face. Je me retrouve, avec quelques autres soldats à devoir bloquer l'attaque de flanc. Ils sont beaucoup plus nombreux que nous....gloups....
L'ennemi s'approche en colonne et nous décidons de réserver nos tirs pour le moment où ils devront ralentir pour franchir un passage dans la clôture. On fait feu et....pas une seule perte....ça s'annonce mal. La colonne rebelle se redéploie en ligne tandis que nous rechargeons fébrilement nos mousquets et s'apprête à faire un feu de salve.
"Baissez vous et ne tirez que quand ils chargeront!"
Aim! Fire! Les balles sudistes passent au dessus du monticule dérrière lequel nous sommes couchés. Des cris....Ils chargent!
On attend, on attend....Maintenant! On se relève et on tire. En face, les sudistes s'écroulent, fauchés en pleine charge.

Pas le temps de se réjouir, j'ai à peine commencé à recharger mon Springfield qu'un capitaine rebelle est sur nous et nous menace de son sabre: "Surrender! Surrender!". Un coup de feu, venu de derrière moi l'abat. A mes côté, Paco se bat au corps à corps. Je ne comprends plus rien à ce qui se passe....le stress. Un soldat sudiste me charge en hurlant. J'essaye de finir de recharger mon arme mais il est trop rapide. Un coup de feu venu du côté retentit et il s'écroule à quelques pas de moi.
Je renonce à recharger mon fusil et je rejoins Paco dans des combats au corps à corps en hurlant. On abat un dernier adversaire et on se regarde un peu hébétés.....Ca a beau être "pour de faux", la peur et la tension sont là.....

La victoire est à nous, les derniers ennemis se rendent. Fin du scénario.
Merci à nos amis du French Mess de nous avoir offert ce moment de bravoure du dimanche matin.

Malheureusement pour ceux qui n'étaient pas là, les quelques photographes qui se trouvent dans nos rangs laissent de côté leur appareil lors des combats. Heureusement, j'ai trouvé ce petit film, réalisé il y a deux ans au même endroit et à la même époque qui vous donnera une idée de ce à quoi ressemblent nos combats.

http://">


Comme il reste encore un peu de temps avant de ranger le camp, une scéance de drill est organisé sous la direction de Gareth, le capitaine sudiste. Nous révisons les mouvements de base et pouvons enfin manoeuvrer en compagnie, gris et bleus réunis.
La scéance se termine par un feu de salve de cinq cartouches. Le bruit et la fumée dégagée sont impressionnant....et nous ne sommes que 23. Ca permet d'imaginer ce que devait être un vrai champs de bataille.....

IMG_0186">


The Blue & The Gray together">

Après un dernier repas, vient le moment de ranger le camp et de se dire au revoir.


Pour ma part, j'ai été enchanté de cette première expérience et je recommencerais avec plaisir. Ce week-end a été une véritable immersion dans le XIX° siècle. Bien sûr, nous ne sommes que des gens du XXI° siècle habillés en soldats ou en civils de l'époque mais il y a, par moment, des instants de grâce, des sortes de flash qui vous font oublier ça et font que croyez vraiment être revenu 150 ans en arrière.
Pour ça, pour l'ambiance qui règne, pour les gens formidables que j'ai rencontré, j'y retournerais.

6 commentaires:

Berserk a dit…

Et elles sont où les fourquines;)
Ca doit pesée lourds à la fin de la journée...

Siaba a dit…

Non, non, depuis Gustave Adolphe le mousquet s'est bien allégé ;o)
Le Springfield pèse 3-4 kg et est tellement léger que l'usage de la bretelle n'est pas prévu dans les manuels militaires de l'époque.
Dans la pratique, il est même plus confortable d'avoir l'arme à la main ou sur l'épaule qu'à la bretelle (ou alors crosse en haut).

jp a dit…

Passionnant ce récit !Ca donne envie d'y être !

Un lien vers un forum ou un site d'association ?

jp a dit…

Passionnant ce récit !

Un lien vers un forum ou un site d'association ?

Siaba a dit…

Si ça t'interesse, le mieux est encore d'essayer. Il est possible de se faire prêter pratiquement tout pour une première découverte.

Un lien vers le CCFF où se trouvent la plupart des membres du 20th Maine et du French Mess:
http://forum.aceboard.fr/index.php?login=51828

Sergent Toussaint a dit…

Siaba, félicitations, ton récit est passionnant, je t'invite à en faire de la pub sur le forum d'American Wars (http://americanwars.free.fr)...